Gravure –  noir sur blanc

 

Je me sers du support graphique comme d’une clé permettant de faire émerger le principe.

A travers la transformation du dessin, une note spontanée, en matériau, je construis la mesure originelle – la matrice.

Le matériau que j’utilise pour la confection de la matrice enregistre les battements de la conscience et de l’organisme qu'elle intègre. Certaines matrices sont dominées par le dessin et d'autres par la structure. La forme et la combinaison des matrices à travers l’impression sont transposées sur l’estampe.

Afin que le contenu de la matrice soit le plus net possible, j’utilise le noir pour l’impression. J’imprime souvent la couleur noire de la matrice par-dessus une couche de noir déjà imprimée, ce qui me permet  d’obtenir un effet « tactile » dû à la structure et le regorgement en couleur.

Lorsque je termine l’impression des matrices, à l’emplacement des titres, je marque les mots suivants "KUĆIŠTE (Foyer), OGLEDALO (Miroir), PISMO (Lettre), POSTAMENT (Piédestal), GRAVITACIJA (Gravitation), KAPIJA (Portail).

Il s’agit de quelques titres des estampes qui font partie de ce cicle.

Chacune des images créées à partir de la disposition des matrices est une incarnation du sens attribué à la matrice et chacune des créations représente l’un des principes que j’ai découvert en suivant le processus qui se dégage de la gravure elle-même.

La matrice contient des informations liées au moment de sa création, alors que la disposition de l’ensemble des matrices dans l’espace représente le moment qui inclut tous ces moments individuels. De cette façon, à l’aide des matrices, je traduis le passé dans le présent.

Le résultat final est une vue en noir et blanc.